Translate

lundi 4 septembre 2017

Miss Duckface


crédit photo: Pinterest

Charlotte a 19 printemps. Entre elle et sa mère (mon amie d'enfance) existe un fossé générationnel.  Sa petite demoiselle aime bien l'endroit où l'arrogance compense le manque d'assurance.  Ce n'est pas sa musique électronique ni ses extensions de cils qui lui tapent sur les nerfs, ce sont plutôt ses autoportraits de duckface. Mais c'est quoi ça ? Lui ai-je demandé. C'est faire tout simplement le bec de canard avec nos lèvres.  En prime, ne pas oublier un gilet décolleté plongeant indiquant bel et bien que vous n'êtes plus à la maternelle !

Sa grossièreté préférée l'agace royalement aussi.  La langue de Shakespeare comporte de bien plus belle poésie qu'un ''fuckoff'' bien senti m'a-t-elle dit.

Elle ne veut pas que je vous parle de l'application d'échanges de photos Snapchat (digne de la maternelle) et de son endroit préféré pour draguer, la fameuse salle de gym où...il faut prendre une douche et se coiffer avant de s'entraîner !

L'adolescence dure plus longtemps de nos jours, et comme le fishgape détrônera bientôt le duckface, ça va lui passer vite. Quoique si elle retient de mon amie, ça ne fait que commencer ! 

(fishgape: prendre une photo en laissant apercevoir quelques dents tout en creusant les joues). 

Aucun commentaire: