Translate

dimanche 20 août 2017

L'Homo sapiens en soi


Crédit photo, moi : aucun rapport avec le texte.  Quoi que...

Conversation avec ma voisine n'ayant jamais eu lieu.

Adorable voisine
-J'ai vécu une méchante journée aujourd'hui.

Moi
-C'est moche, qu'est-ce qui s'est passé ?

Adorable voisine
-Bla, bla, bla....

Moi
-C'est vraiment, vraiment moche !

Retour dans ma tête. 

C'est pas un secret, notre cerveau retient davantage ce qui est négatif dans une journée que ce qui est positif. On retrouve ça un peu partout, paroles de grands spécialistes. J'ai lu que la raison principale revenait à notre ancêtre Homo sapiens (il y a 350,000 ans), car pour survivre, il devait éloigner les dangers en les anticipant. Alors, il semblerait qu'il faut donc cinq interactions positives pour en oublier juste une négative !  On est pas sorti de l'auberge ! C'est pas reposant ça ! 

Faut donc se mettre à chercher et à compter nos 5 petits, que dis-je, faut trouver du bonheur dans notre journée (comme prendre des photos) pour finir par accueillir à la légère l'Homo sapienne d'interaction négative qui persiste à survivre en nous ! 

Ding dong... Je vous quitte, ma voisine arrive !  


Aucun commentaire: