Translate

dimanche 6 août 2017

Les foods trucks québécois


Cet été, j'ai moins fréquenté les restos et plus mon patio.  À vrai dire, c'est davantage mon barbecue au chalet qui a vu la bette de mon chum.  Parce que...oui, j'ai toujours une petit crainte que cet objet masculin (on dit un, pas une barbecue;) bon d'accord, je suis sexiste quand ça fait mon affaire) me saute en pleine face si j'ose l'allumer. Mais c'est pas une raison de ne pas vous parler de la cuisine de rue, des fameux camions de bouffe communément appelés les foods trucks à la grosse mode du jour. Ces casse-croûtes roulants avec une ''vibe'' urbaine, comme dirait la génération millénium (après les X et Y) nous concoctent de la bouffe raffinée qu'on peut manger avec les mains (pas d'ustensiles) ou en petites bouchées.  En 2016 au Québec, on pouvait en retrouver 80.  

J'en ai essayé 2, c'est pas beaucoup, je sais, mais...en raison de la quantité qui frise l'objectif d'une perte de poids et du prix assez exorbitant qu'on retrouve habituellement dans un grand restaurant, j'ai juste l'impression de ne pas en avoir eu assez pour mon argent ! Disons que ça ne me donne pas le goût d'aller en essayer d'autres.  

Je ne sais pas si cette nouvelle tendance va passer, mais où le flafla n'existe pas, la formule elle, devra s'améliorer.  

P.S. Pas d'image de camion, car je ne veux pas nuire à l'un d'eux.  

Aucun commentaire: