Translate

dimanche 9 avril 2017

Au bout du rouleau

-C'est très foncé !
-Comme c'est spécial !
-C'est pas très beau !
-C'est ben laid !
-Eeeeee...ne sachant quoi dire...

Ce vieux papier peint noir orné de rouge qui décorait l'une des deux chambres de mon chalet a fait jaser d'étonnement tous les visiteurs, moi y compris.

Aux grands mots, les grands moyens !
-Je le change. Me suis-je dis.

Que d'heures perdues à chercher dans les grandes surfaces puis sur le Web du papier peint.   J'ai enfin trouvé un endroit et je n'ai pas fait la difficile.  Il a quand même fallut que je casse mon petit cochon parce que ça coûte un bras et une jambe, de nous jours, de la tapisserie !  Un rouleau varie de 28 $ à 40$ environ, mais il y en a aussi des plus chers $$$ et il en faut minimum 3 !  Les murales, elles, valent environ 300$.  Et vous savez pourquoi ?  Je vous le donne dans le mille.  C'est tout simplement en raison du numérique que les prix ont grimpé de cette façon là.  Et dire que dans les années 80, le précieux rouleau coûtait seulement 10$ et on pouvait en trouver partout, même chez un ami. 

Tans qu'à parler de l'ancien temps... Vous saviez que les papiers peints avaient été importés de Chine au 16ième siècle et peints à la main ? C'est dès le 18ième siècle en Angleterre qu'on commença à coller les feuilles imprimées pour former un rouleau.  Je m'ennuie quasiment de l'époque où le tissu mural en France faisait sensation !  Il me semble que dans ce temps là, c'était moins compliqué, question de décoration.  De nos jours, qui tapisse encore les murs ?  

-Mais c'est la nouvelle tendance Madame.  Déclara une décoratrice.
-Non...Ne me dites pas que c'est redevenu populaire !  Lui ai-je dit parce qu'en ce moment, c'est davantage l'art de se compliquer la vie !  Je suis presque au bout de mon rouleau et je ne l'ai pas encore déroulé ! 

Avant

Après

Au chalet...Temps brumeux, fin de journée. Avouez que c'est joli ! 
Le repos de la tapissière.  À vrai dire, je prends ma dose de vitamine D :) 


Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''