Translate

samedi 8 novembre 2014

Mon 27 ième show de Pierre Lapointe



Hier soir, histoire de me remonter le moral après le décès de ma mère, je suis allée voir mon 27ième spectacle de Pierre Lapointe au Petit Champlain à Québec.  Primo, j'avoue que j'ai eu un petit doute lorsque j'ai acheté mon billet.  Suis-je tombée sur la tête ?  Vous pensez peut-être que la compagnie créole, groupe préféré de ma mère aurait davantage fait l'affaire !  Détrompez-vous ! Punkt est plus festif que vous pourriez penser.  Secondo, le chiffre 27 peut paraître légèrement exagéré, que voulez-vous, je suis de la génération qui, lorsqu'elle aime un artiste va le voir en chair et en os le plus souvent possible et j'en suis fière !

Or j'étais la seule de ma gang de Pierrette Lapointe a y être.  Il semblerait que Punkt a moins accroché leurs oreilles et les a moins charmé.  Bouche cousue, moi aussi, mais je sais, par expérience, que cet auteur-compositeur-interprète exceptionnel ne donne jamais le même spectacle et sait me surprendre à tout coup ou presque, ce qu'il a su faire avec brio encore une fois !  Les anciennes chansons ont été retravaillées avec de nouveaux arrangements, certaines acoustiques avec quatre guitares et voix m'ont fait dresser les poils sur les bras.  Celles de l'album de Punkt sont dynamisantes à souhait tout comme son côté théâtral et loufoque qu'il fait ressortir avec aisance tout au long de la soirée. Musicalement, ce show est plus riche et en vaut donc vraiment le détour.  Que dire de son avant-garde vestimentaire ?  Du culot que j'aimerais bien avoir, mais pas en faisant mon épicerie tout de même !  Sachez que son gigantesque Punkt gonflable n'était pas au rendez-vous dans cette toute petite salle, logistique oblige.  Pas grave, la pop-art était toute en musique. 

Vous aimez les chansons d'un(e) artiste, de grâce, déplacez-vous pour aller l'entendre sur scène. De ce fait, il pourra en vivre et vous redonner encore et encore bien du plaisir.  Les artistes ont le don de nous élever l'âme. Ils ont incontestablement le pouvoir de nous donner des lunettes roses pour y voir différemment la vie, pendant 3 minutes, 2 heures ou plus longtemps. Ne restez pas virtuel avec eux car pour toucher le virtuosité, il faut aller respirer le même air que l'artiste le temps que dure le moment présent d'une date sur notre calendrier.

1 commentaire:

Daphne Santos-Vieira a dit...

C'est drôle Nicole, j'essayais justement de compter à combien de spectacles de Pierre Lapointe j'avais assisté depuis 2005.

Je suis rendue à 45 et j'ai l'impression qu'il m'en manque!

Malheureusement, je n'ai pas gardé tous mes billets comme vous, donc je dois fouiller dans mes anciens agendas!

En tous cas, on peut dire qu'on est des vraies de vraies fans!

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''