Translate

dimanche 25 juin 2017

Le gênant fleurdelisé



Pendant le semaine, je demeure dans une banlieue comme il en existe bien d'autres.  La rue est longue, drapée de petites et de grosses maisons collées les unes aux autres.  

En avant de ma petite chaumière, un pot de fleurs y est installé tout l'été. Pour La Fête nationale du Québec, la St-Jean (24 juin), on pouvait y apercevoir, bien planté dedans, un drapeau du Québec. Il n'était pas le seul, car nous étions deux (2) à avoir eu la même idée.  Deux (2) banlieusardes perdues dans la masse. 

Je suis toujours surprise de constater l'engouement des Nouveaux-Brunswickois pour leur drapeau acadien (1884), qui soit dit en passant, est le plus vieil emblème d'un peuple francophone en Amérique du Nord. Au Nouveau-Brunswick, on le retrouve partout, allant des institutions, aux restaurants et surtout devant, de côté ou derrière les maisons.  Il colore le paysage à la manière d'une immense forêt automnale et ce, douze (12) mois par année depuis belle lurette. 

Mais où est passé le temps où la fierté québécoise s'exprimait par son fleurdelisé ?  




Souvenirs de ma St-Jean 2017


Plaines à Québec le 23 juin, pour La Fête nationale du Québec


Framboisier de la St-Jean 

Le traditionnel et très joli feu de la St-Jean à St-Tite-des-Caps.  
crédits photos: moi-même

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''