Translate

lundi 7 décembre 2015

La grande Kim Thuy

Crédit photo: Rafal Maslow


Pour que j'écrive, il faut que j'aime.  Pour que j'écrive, il faut que j'ai quelque chose à partager.  Alors j'écris...

Les Québécois ont un grand coeur, ils tricotent des tuques aux réfugiés syriens qui arrivent présentement au Canada.  Dame nature, elle, est même clémente. Alors, nous nous devons donc de suivre son enseignement, soit d'accueillir avec bienveillance ces nouveaux arrivants.

Pourquoi ? Parce que nos ancêtres, pour la plupart d'entre nous, étaient des émigrants et... parce qu'il y a une Kim Thuy dans chacun d'eux !  En tout cas, déjà juste une petite parcelle de Kim et on est gagnant ! 

Car comme elle, facile d'imaginer deux petites mains accrochées à leur mère dans un ''boat people'' en décrépitude avec deux cents autres personnes.  Émigrée au Québec à l'âge de 10 ans, Kim est devenue avec le temps, couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant, chroniqueuse culinaire et... maintenant, l'écrivaine québécoise d'origine vietnamienne que l'on adore !  Elle est grande notre Kim, elle change en mieux notre Québec ! 

Pour la connaître davantage, visitez La fabrique culturelle, Les coup de coeur de Kim à Formule Diaz.  Et ce soir, ne la manquez pas à l'excellente émission Qui êtes-vous à Radio-Canada à 21 heures. 

Faudrait aussi tricoter des bas... Et puis, en passant, nous devrions faire la même chose pour nos itinérants ! Allez, un pour tous et tous pour un !  

P.S. À défaut de tricoter, ayons de l'imagination un peu ! Donnons avec notre coeur, tout simplement.

Crédit photo: Robert Skinner (La Presse)

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''